15 octobre 2006

Les relectures

Une fois la rédaction du scénario achevée, le travail est loin d'être fini. On dit souvent qu'écrire, c'est surtout ré-écrire. Car, en effet, à la relecture de nombreuses fautes peuvent sauter aux yeux. Comme un élève face à se dictée, le scénariste est prié de revoir sa copie avant même de la soumettre à qui que ce soit. La relecture est éprouvante: on connait déjà l'histoire, on n'a pas envie de tout relire en détails... Et puis quel auteur veut bien faire l'aveu qu'il se trompe parfois?

Or, une relecture, c'est ça: admettre son droit à l'erreur et, partant de là, améliorer son oeuvre. Le premier jet est rarement le bon. Même avec beaucoup de préparation, certains passages sont toujours un peu plus creux, certains personnages sous-exploités, mal définis, etc. Sans compter les fautes d'orthographe.

Les erreurs potentielles sont de natures très différentes. C'est pourquoi je ne vous propose pas de relire votre copie une seule fois, mais à plusieurs reprises, en vous concentrant systématiquement sur un élément particulier.

Voici la liste des relectures que je vous propose:

1) Personnages: Lire le script du point de vue d'un acteur. Son personnage évolue-t-il comme on le souhaite? L'acteur a-t-il de la matière pour nourir son personnage?

2) Dialogues: Chaque personnage a-t-il une voix particulière? Tous les dialogues sont-ils suffisament "typés" (sans être caricaturaux)? Ne sont-ils pas trop longs? Pas trop écrits? Le vocabulaire correspond-il au niveau intellectuel du personnage?

3) Relations: Les relations entre personnages evoluent-elle bien? Prend-on assez de temps pour les faire mûrir?

4) Descriptions: racourcir les descriptions, bien choisir le vocabulaire. Tout mettre à la voix active.

5) Dialogues: Couper chaque ligne de dialogue inutile. Etre sans pitié.

6) Humour: Peut-on rajouter l'une ou l'autre touche d'humour quelque part?

7) Raison d'être: Rôle de chaque scène. Couper les inutiles.

8) Objectifs: Chaque personnage doit avoir un objectif dans chaque scène.

9) Décor: Le Lieu de chaque scène est-il intéressant?

10) Actions: Au lieu de simplement discuter, les personnages font-ils quelque chose d'interessant? Il faut éviter le dialogue seul: l'accompagner d'actions.

11) Réalisme: Couper les développements contraires à la psychologie sommaire. Respecter un certain réalisme.

12) Structure: La structure globale du scénario est-elle cohérente et équilibrée?

Pour finir, lire les dialogues à haute voix: utile pour trouver les choses qui sonnent faux.

Le but du jeu, en fin de compte, c'est que le scénario tel qu'il est écrit corresponde exactement à l'image que vous vous en faite dans votre tête, en tant qu'auteur. Il faut réduire au maximum la distortion entre la perception qu'a l'auteur de son oeuvre et la perception du public.

Et pour cela, une seule solution: se relire!

2 commentaires:

Tuttle a dit…

J'ajouterai lire de façon à créer de nouvelles idées : faire exécuter systématiquement l'action contraire, enlever les dialogues, les lire à l'envers...
On peut tomber sur des choses surprenantes et plus originales

vanpet a dit…

oui, pas bête du tout! merci pour l'idée!

Enregistrer un commentaire