23 décembre 2006

Du scénario au produit fini

Le fossé qui sépare le scénario original du produit fini est parfois immense. Les raisons sont nombreuses: contraintes économiques, matérielles, autre vision du réalisateur, idées des acteurs, du monteur, exigences du producteur, du distributeur, censure des comités de classification des films, etc. A la télévision, la rapidité d'exécution des tournages amplifie le phénomène. Le scénario n'est plus qu'une vague trame sur laquelle on se base.

J'ai eu l'occasion d'en faire l'expérience, puisque j'ai écris un épisode d'une courte série télévisée pour enfants, "Tom & Nancy" qui passe sur Club RTL en Belgique. Au départ, les contraintes étaient assez nombreuses: écrire une capsule de deux minute maximum, dialogue entre les deux protagonistes, sur les coulisses d'une émission de télé fictive qui se déroule dans le parc de Disney Land Paris. On avait le droit de faire participer des personnages de Disney, mais sans paroles.

Suivant ces contraintes, j'ai envoyé deux scénarios "test", dont l'un a été accepté. Le voici:
"La vie de star"
Lieu: Sur le bateau des pirates (Aventure Isle)
Accéssoire: Lunettes de soleil
Personnage Disney: Le Capitaine Crochet


Tom se penche à l'avant du bateau, les bras tendus.

TOM
Je suis le maître du mondeeeee!!!!

NANCY
Tu fais pitié, mon vieux! Je suis gênée, les gens nous regardent!

TOM
C'est ça la vie de star!

Tom met des lunettes de soleil et vient près de Nancy, l'air fier.

TOM (frimeur)
En tant que star, j'accepte le regard des gens, c'est le revers de la
médaille. Il faut savoir faire des sacrifices dans la vie pour arriver
à mon top-niveau.

NANCY
Ca va les chevilles?

TOM (il ne comprend pas)
Ca peut aller, j'ai mis des semelles de compensation... Mais de quoi tu p... ???

NANCY
Tu prends la grosse tête, mon loulou. Tiens, je suis sûre que les gens
ne savent même pas qui tu es.

TOM
Une célébrité comme moi?

NANCY
Chiche!

Nancy sort du cadre et ramène le Capitaine Crochet.

NANCY
Est-ce que vous connaissez Tom, Monsieur Crochet?

Capitaine Crochet dévisage Tom sans dire un mot. Il lève son crochet
en direction de Tom.

NANCY
Je crois que ça ira, merci.

Capitaine Crochet sort du champ.

NANCY
Voilà la preuve: même le Capitaine Crochet ignore qui tu es!

TOM (faisant mine de chercher)
Ils ont pas la télé sur ce bateau?

NANCY
Toi et moi, on est différent: en fait, de nous deux, la star c'est moi!

TOM
Et puis quoi encore!

Tom va chercher le Capitaine Crochet et le plante devant Nancy.

TOM
Capitaine Crochet, est-ce que tu connais cette parfaite inconnue?

Le Capitaine Crochet fait oui de la tête, embrasse Nancy sur la joue et s'en va.

Tom n'en croit pas ses yeux. Nancy est aux anges.

TOM
Mais... Que... ?

NANCY
Je suis sa petite fée.

TOM
La fée clochette: c'est vrai que tu fais beaucoup de bruit pour rien!

Tom s'en va, fâché!

NANCY (elle poursuit Tom, hors cadre)
Hé! Tom, reviens! Soi pas jaloux! C'était une blague!

Voilà, c'est pas ce que j'ai écris de mieux dans ma vie, mais ça correspond aux critères. Suite à ça, j'ai reçu un coup de téléphone du producteur pour discuter d'éventuels changements. Le point qui le chiffonnait un peu concerne le passage suivant:

NANCY
Ca va les chevilles?

TOM (il ne comprend pas)
Ca peut aller, j'ai mis des semelles de compensation... Mais de quoi tu p... ???

A juste titre, le producteur me fait remarquer que les enfants (à qui est destinée la série) ne comprendront pas le second degré, surtout qu'en Belgique, on a plutôt tendance à dire "avoir un gros cou", plutôt que "avoir les chevilles qui enflent". Le passage sera donc modifié, avec mon consentement. Pour le reste, tout semble fonctionner.

Trois mois passent.

La séquence est tournée, montée, diffusée. Vous pouvez admirer ce chef-d'œuvre en le téléchargeant ici : http://users.skynet.be/vanpet/tomnancy.wmv

Passons en revue les modifications:

1) La posture "roi du monde" à la Titanic étant probablement protégée par le droit d'auteur, elle est passée à la trappe pour une entrée en scène moins frappante.
2) Les dialogues ont été rallongés, certaines clarifications sont bienvenues, mais au prix de certaines répétitions un peu lourdes.
3) Nancy explicite beaucoup plus toutes les relations "non-dites" entre les deux personnages. J'imagine que c'est à l'attention des petits-enfants qui regardent le programme, pour faire comprendre immédiatement tout ce qu'il y a à comprendre. Je pense néanmoins que ce n'est pas utile: les enfants ne sont pas si stupides.
4) Dans ma version, Capitaine Crochet était plus agressif (il lève son crochet face à Tom). Ici, dans la version finale, un "non" plus sobre a été utilisé: les personnages de Disney doivent toujours ressortir positivement de l'affaire, évidemment.
5) Dans ma version, Tom reste interloqué, dans le film, il se défend beaucoup plus. C'est une modification bienvenue qui rajoute plus de conflit dans la séquence. Je me sens coupable de ne pas y avoir pensé avant!
6) Grosse surprise: Tom fait appel à Jack Sparrow! Alors que je restais un peu dans l'univers de Peter Pan, avec la chute en rapport à la Fée Clochette, ici, toute la thématique est balayée d'un revers de la main pour amener un personnage plus sexy et moderne. Ma foi, la complicité entre Jack et Nancy est touchante... Mais la cohérence en prend un coup.
7) La chute n'en est plus une. Le film termine un peu en eau de boudin.

Certaines modifications utiles, d'autres moins... Quelques modifications "marketing", qui font sourire. Dans l'ensemble, une chose est restée: la gentille mise en garde contre les jeunes qui se croient des stars. Dans un monde de Star Académie et de Nouvelle Star, je suis heureux que mon petit "message" soit passé entre les mailles du filet pour arriver, subliminalement, jusqu'aux oreilles de nos chères petites têtes blondes!

2 commentaires:

la fée clochette a dit…

Le meilleur Tom et Nancy que j'aie vu!
Je t'assure! ;)

Valérie Jung a dit…

Félicitations Nicolas!
Bonnes fêtes!
Je crois avoir lu quelque part que les jeunes qui veulent être des stars le recherche car ils refusent de s'identifier à des parents ou modèles parentaux défaillants... alors ils optent pour l'alternative : "devenir fan de"!

Enregistrer un commentaire