03 janvier 2006

Grosse déprime

Notre monde moderne a mis en place une mythologie mensongère qui ruine bien des vies: on nous fait croire que chacun peut devenir quelqu'un à la seule force de sa volonté.

N'importe quoi.

Si vous me lisez, vous avez probablement des aspirations d'artiste. Vous êtes plus ambitieux que de nombreuses personnes dans votre entourage, vous créez des choses, vous essayez de faire du beau à partir de rien. Vous construisez des mondes à la force de votre imagination. Vous êtes quelqu'un d'éduqué, de cultivé, de motivé. Vous vallez mieux que bon nombre des êtres humains... Erreur. Grave erreur.

99% des gens vous ressemblent tellement. Vous êtes d'une banalité affligeante. Vous n'êtes pas moins bon, vous êtes tout simplement médiocre comme les autres.

Vous pensez avoir fait du chemin, pourtant. Vous avez consciencieusement lu des livres théoriques, écrit pas mal de choses, collaboré avec d'autres apprentis.

Vous n'êtes qu'un loser comme les autres, qu'est-ce que vous croyez? Vous pensiez réellement être meilleur que les autres avec quelques années de travail comme ça? N'importe quoi, tout le monde peut en faire autant que vous. C'est à la portée du premier venu, en fait.

Mais pourtant, certains élémens troublants vous font penser le contraire. Exemple: vous êtes le seul de votre quartier, école, bureau, à écrire des trucs. Statistiquement, vous être premier sur des milliers.

On continue le raisonnement: il y a un type comme vous dans chaque ville. Il y a des centaines des milliers de villes dans le monde. Donc il y a des centaines de milliers de types qui sont numéro un (DANS LEUR DOMAINE! Ils ne sont pas supérieurs aux autres par ailleurs) dans leur coin.

Ca fait de vous, en pourcentage, un 0.0001%

Bravo! Vous êtes une merde!

Alors maintenant, vous attendez la chute, ou j'explique que malgré tout avec plus de travail vous pouvez quand même y arriver. Vous êtes vraiment un peu petit mouton de Panurge, mystifié comme les autres par la mythologie moderne.

Il n'y a pas de chute, c'est la vérité. Vous ne deviendrez rien car vous n'avez aucun talent. Vous agacez les autres avec vos textes insignifiants.

Voilà, c'est tout.

Arrêtez.

6 commentaires:

vanpet a dit…

Et bonne année 2006 quand même!

:)

Anonyme a dit…

Par curiosité,j'ai jeté un oeil sur ton blog (lien sur candiulb) . ca m'a juste fait penser a chti texte de cassavetes que je relis de temps en temps. Je n'écris pas de scenar mais je cherche plus ou moins des idées globales et des structures de montage pour des """films""" (en total débutant bien sur). Il est dans la faq de romanek http://www.markromanek.com/faq.html .
La question est what is your advice to aspiring filmmakers? . bonne continuation

Valérie Jung a dit…

Bravo utilisateur anonyme : je ne connaissais pas ce texte.
Merci, un beau cadeau en ce début d'année!
On ne peut certes tout analyser, Nicolas, mais as-tu simplement soif ... de reconnaissance (par exemple?)
Ou bien sors-tu de ta 4ème crise d'adolescence (et oui, y'en a 4 et la première débute entre 18 mois et deux ans!)?
Si c'est le cas, bienvenue dans la vraie vie ... dans le monde actif, où chacun à quelque chose à vendre.
Es-tu a une charnière? Ce texte est-il vendable? Où se situe ton intérêt à polémiquer ainsi? Ce texte a-t'il été écrit écrit sous l'emprise de la colère ... tu sais ce que l'on dit : "la colère est mauvaise conseillère"...
Bon courage. Bonne année pareillement. * Val *

vanpet a dit…

bien sur le texte a été écris sous le coup de la colère et de la déception...

ma crise d'adolescence, je sais pas, je crois pas que j'ai ai fait ne fut-ce qu'une seule...

l'interet du texte c'est d'exprimer mon impuissance, malgré tous mes efforts, face à ce qui me parait une mission impossible... (on est sur un blog, je rappelle, je raconte mon point de vue)

ceci dit, pour ne pas etre tout à fait négatif, il y a une suite à ce texte, que je suis en train d'écrire... patience!

ps: mais je ne renie rien du texte dans son état actuel. c'est toujours vrai que malgré tous les efforts du monde, sans génie on est toujours qu'un parmis des milliers.

Anonyme a dit…

de rien valérie jung ;)

Althend a dit…

Ne surestimez pas la capcité humaine; actuellement les gens qui savent écrire se font de plus en plus rares...
Il y a 20 ans; votre pessimisme aurait pu proche de terre.
Mais là maintenant, les chances sont moins amères...

*marchand de déceptions*

Enregistrer un commentaire